transpiration aisselles

Transpiration aisselles - Odeurs transpiration excessive

Recommandé

Introduction

transpiration aisselles

Bienvenue sur mon site.

Transpirer est une fonction naturelle et indispensable à l'organisme.

Mais parfois, un dérèglement se produit et le trouble d'une transpiration excessive apparaît. Trouble difficile à vivre non seulement dans sa manifestation immédiate de flots de sueur coulant sans cesse, il y a souvent des odeurs désagréables qui s'y associent, ainsi qu'une dégradation indirecte des rapports sociaux.

Ayant moi-même souffert de ce problème, j'ai enfin pu après plusieurs expérimentations de divers traitements et "recettes", trouver ce qui a pu me libérer de cette transpiration excessive.

Eric Ternat.

transpiration aisselles

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez une foule d'informations et les meilleures ressources pour stopper votre transpiration excessive :odeur transpiration
  Prénom
  Email


(Confidentialité assurée et désinscription possible à tout moment)

Liste des articles

Pages secondaires

Transpiration des aisselles – Mon histoire

La transpiration excessive ou hyperhydrose touche pas mal de personnes.

Ce problème peut devenir très handicapant pour les victimes de ce phénomène, que ce soit à un niveau social, professionnel, amoureux, personnel ; et ceci en particulier lorsque cela touche les aisselles (vastes auréoles sous les bras, inconfort et odeurs désagréables associées).

Beaucoup désespèrent de ne pouvoir enrayer cette transpiration excessive.
Pourtant, il est possible (et j’en suis un exemple vivant) de se débarrasser de ce véritable fléau – il n’y a pas d’autre mot -, mais encore faut-il suivre les bons conseils et méthodes comme c’est le cas ici :

odeurs transpiration

Si vous voulez enrayer votre problème de transpiration des aisselles une fois pour toutes, alors je vous suggère fortement de continuer à lire… Ceci est mon histoire pour faire face à l’hyperhydrose qui empoisonnait littéralement ma vie, avec ses hauts et ses bas.
Mes problèmes avec la transpiration des aisselles a commencé quand j’étais adolescent, mais s’est vraiment accentué vers mes 20 ans.

A cette époque, je travaillais pour une petite entreprise industrielle et j’avais un emploi qui exigeait de moi de « courir » un peu partout dans l’usine. Je me souviens d’un après-midi où je fis mon apparition dans le bureau pour discuter avec cette fille mignonne au service clientèle. Habituellement nous avions de bons rapports, mais pas aujourd’hui, quelque chose semblait clocher…

Même pas une heure après, un collègue de travail m’a fait remarquer que les anneaux énormes que formait ma sueur sous mes aisselles. J’étais totalement humilié.

Après cet incident je suis devenu très conscient de ce problème, comme une obsession. J’ai arrêté de porter une chemise de couleur claire, j’ai commencé à garder des vêtements de rechange dans ma voiture, et j’ai cessé de sortir autant qu’avant.

Aujourd’hui, je n’en reviens toujours pas combien ce problème apparemment bénin m’avait affecté en profondeur au niveau de l’estime en soi et de la confiance de soi. Dans les rares cas où je sortais avec des amis ou pour une soirée, j’ai été particulièrement maladroit et dans une situation inconfortable.

C’est alors que j’ai décidé de résoudre ce problème de n’importe quelle manière. J’ai essayé tout ce que j’ai pu : puissants antiperspirants, douche 2 à 3 fois par jour, et même garder sous mes aisselles un glaçon hermétique (pour glacière) avant de quitter la maison. Rien ne semblait fonctionner.
À ce stade, il semblait que la seule option fut le Botox à injecter dans mes aisselles – qui avait reçu la garantie de mon médecin, mais qui avait le grand inconvénient d’être une solution très onéreuse.

À ce stade, j’en étais venu à accepter les injections de Botox, mais je voulais épuiser toutes les autres options possibles avant cependant. Un ami m’a alors parlé de solutions naturelles efficaces et rapides contre les problèmes de transpiration des aisselles et des odeurs de transpiration.
Pourquoi pas, ai-je dit ?
Et bien m’en a pris.
Dans la semaine qui a suivi, mon problème de transpiration des aisselles avait disparu.

Plus jamais, cette obsession constante « paranoïaque » que les gens puissent voir mes taches de sueur embarrassantes et sentir mes odeurs de transpiration désagréables ne me gâcherait inlassablement la vie. J’ai même pris un peu d’argent que j’avais économisé pour les injections de botox et j’ai acheté une nouvelle garde-robe – plus seulement de chemises uniquement noires pour moi !
Donc, si vous aussi êtes fatigué(e) de subir les conséquences du problème de transpiration excessive des aisselles excessive et des odeurs de transpiration associées, résolvez votre problème de transpiration dès aujourd’hui avec des méthodes naturelles ici :comment STOPPER la transpiration excessive !

Partager

12 médicaments qui peuvent causer la transpiration excessive

La transpiration excessive ou hyperhydrose en termes médicaux, est une condition qui peut être déclenchée par le stress, la peur ou des températures extrêmes. Il peut aussi être une condition héréditaire ou être causée par une affection sous-jacente comme le diabète, les dysfonctionnements thyroïdiens, les problèmes de la glande pituitaire, des tumeurs ou la ménopause. Il y a aussi quelques médicaments qui peuvent causer la transpiration excessive. La liste des médicaments est assez longue (actuellement 528 médicaments connus peuvent causer l’hyperhidrose). Cependant, il existe quelques médicaments couramment utilisés dont vous devriez être au courant.

1. Advil ou Ibuprofène

Advil ou de l’ibuprofène ou toute variation de l’ibuprofène peuvent provoquer la transpiration excessive. Advil est un médicament anti-inflammatoire non-stéroïdien qui peut être prescrit pour un certain nombre de troubles, y compris les rhumatismes ou l’arthrite. Advil a aussi des effets analgésiques et peut réduire la fièvre également.

2. L’aspirine

L’aspirine contient de l’acide acétylsalicylique et est un médicament anti-inflammatoire. Elle peut être utilisée pour réduire la fièvre, la douleur, un gonflement ou la coagulation du sang. Des études actuelles sont en cours du fait que l’aspirine est pensée pour être en mesure de prévenir le cancer.

transpiration excessive

3. Busiprone

Busiprone est un médicament tranquillisant ayant des effets similaires au diazépam. Même si Busiprone est moins souvent utilisé que les autres médicaments tranquillisants, il peut être prescrit dans certains cas. L’un des effets secondaires de Busiprone est l’hyperhydrose et les odeurs de transpiration incommodantes qui vont avec.

4. Calcium

Le calcium est un minéral essentiel qui prend en charge les fonctions cardiaques et confère la solidité aux os. Un excès de calcium peut conduire à la transpiration excessive. Vérifiez avec votre médecin pour voir si vous avez besoin de suppléments de calcium.

5. Codéine

La codéine est un analgésique opioïde et peut également être utilisée comme un médicament antitussif. La codéine peut également avoir des effets sédatifs, car elle est liée à la morphine et peut provoquer la transpiration des aisselles en excès (et partout dans le corps d’ailleurs).

6. Interféron

L’interféron peut être utilisé pour arrêter la croissance des cellules cancéreuses et est un modificateur de réponse biologique. Le problème de transpiration est l’un des effets secondaires du traitement à l’interféron.

7. Hydroxyde de magnésium

L’hydroxyde de magnésium est souvent utilisé comme un médicament antiacide et peut conduire à l’hyperhidrose.

8. Meloxicam

Méloxicam peut être utilisé pour inhiber la formation des enzymes et des prostaglandines. S’il est administré pendant une période de temps plus longue, Méloxicam peut provoquer le problème de transpiration excessive dans les paumes, le visage, les pieds ou la poitrine.

9. Paxil

Paxil est un médicament qui peut être utilisé pour la dépression et des troubles anxieux. Le médicament peut provoquer la transpiration.

traitement transpiration

10. Prozac

Prozac est également utilisé contre l’anxiété et le traitement de la dépression. Il peut causer l’hyperhidrose s’il est utilisé pour des périodes de temps longues.

11. Tramadol

Tramadol est utilisé comme analgésique et est semblable à la codéine, affectant les récepteurs opioïdes. Un traitement long avec le tramadol peut provoquer la transpiration excessive. Le chlorhydrate de tramadol peut également provoquer la transpiration excessive.

12. Tylenol

Tylenol est un analgésique aussi connu comme l’acétaminophène ou le paracétamol. Tylenol peut également être utilisé pour la fièvre et les symptômes du rhume et de la grippe.

L’utilisation de l’amphétamine ou d’autres drogues stimulantes peut également provoquer un problème de transpiration des aisselles ou de transpiration excessive affectant l’ensemble du corps.

Choisissez donc avec profit pour votre santé globale les traitements contre la transpiration naturels qui permettent de rapidement et avec efficacité de réguler et normaliser le problème de transpiration ICI :

odeurs transpiration

Mythes et réalités sur la transpiration excessive et facteurs de risque

La transpiration excessive se produit couramment lorsque nous nous engageons dans une activité physique intense ou sommes exposés à des conditions de chaleur extrême.

Pour un grand nombre de personnes cependant, la transpiration peut frapper sans avertissement, suintant par tous les pores, et souvent survenant aux moments les plus inopportuns. Beaucoup de gens souffrent d’un problème de transpiration excessive et ignorent qu’il s’agit d’un trouble qui peut être traité naturellement et efficacement avec ceci :

traitement transpiration

Voici ce que vous devez savoir sur la transpiration excessive.

Mythes et réalités pour bien comprendre comment lutter contre la transpiration en excès

Mythe : Seules les personnes en surpoids souffrent de transpiration excessive

Réalité : Ce problème peut affecter tout type de corps indépendamment du poids. Toutefois, les personnes qui sont en surpoids ont tendance à transpirer plus. Ceci est dû au fait que les glandes sudoripares doivent travailler beaucoup plus pour maintenir la bonne température interne du corps et pour éliminer les toxines.

Mythe : Mettre la poudre pour bébé sous les aisselles arrêtera la sueur

Réalité : la poudre de bébé n’est pas très efficace pour lutter contre la transpiration excessive et la réduire dans la réduction de la sueur et est plus embêtant qu’autre chose. L’application de la poudre peut être très salissant pour ne pas mentionner que ça peut ruiner vos vêtements une fois la poudre mouillée. À la rigueur, il est préférable d’utiliser un anti-transpirant régulière que de la poudre de bébé, même si évidemment cela ne résout en aucun cas le problème.

Mythe : La transpiration cause des odeurs corporelles

Réalité : l’odeur de transpiration n’est pas directement causée par la sueur. L’odeur se produit lorsque les bactéries sur la peau se combinent avec la sueur. Raser les poils des aisselles ou d’autres endroits où vous transpirez souvent peut aider à réduire l’odeur de transpiration.

Mythe : Les hommes ont plus de glandes sudoripares que les femmes

 

transpiration aisselles
 

Réalité : Dans ce cas, le contraire est vrai. Les femmes ont en fait plus de glandes sudoripares que les hommes. La raison pour laquelle les hommes semblent transpirer plus que les femmes résulte du fait que les hommes voient leurs glandes sudoripares plus actives. Les femmes ont aussi tendance à avoir moins de poils dans des endroits où la sueur se produit le plus, comme les aisselles, parce qu’elles se rasent souvent ces zones, ce qui accentue la sensation de moins transpirer que les hommes.

Mythe : Les aisselles ont le plus de glandes sudoripares

Réalité : C’est en fait une idée fausse très courante. La transpiration des aisselles constitue probablement le problème de transpiration le plus répertorié, mais en fait, ce sont les pieds qui ont le plus de glandes sudoripares. Parce que nos pieds sont normalement couverts tout au long de la journée, nous ne remarquons pas combien nos pieds transpirent effectivement.

Facteurs de risque pour les problèmes de transpiration

Les facteurs génétiques

Il est admis qu’une prédisposition génétique puisse provoquer de l’hyperhidrose. Si vous avez des membres de la famille qui souffrent de transpiration excessive, les chances de vous développer la « maladie » sont élevées.

La puberté

Les problèmes de transpiration excessive se développent généralement pendant la puberté où les adolescents sont constamment exposés à l’anxiété et le stress, ce qui peut conduire à la transpiration excessive.

La ménopause

Les femmes passant par la ménopause éprouvent une variété de changements émotionnels, hormonaux et physiques qui peuvent contribuer à devoir lutter contre la transpiration en excès.

Des réponses anormales du cerveau et des nerfs

Si le cerveau a une réponse sensorielle altérée, il peut entraîner les glandes sudoripares à réagir à tort à la température du corps. Cela provoque une transpiration anormale du corps.

L’obésité

 

probleme transpiration
 

Bien que la transpiration excessive puisse affecter tout type de corps, les gens qui sont en surpoids sont plus sensibles à ce trouble. Cela est dû au fait que les glandes sudoripares doivent fonctionner deux fois plus dur pour nettoyer le corps des toxines ainsi que pour réguler la température du corps.

Le temps chaud

La transpiration est essentielle car elle contribue grandement à réguler la température de notre corps. Lorsque nous sommes exposés à la chaleur ou à l’humidité extrême suffocante, le corps a besoin de se refroidir et produit ainsi des niveaux élevés de sueur pour compenser la chaleur. Si vous visitez un endroit chaud, mais vivez normalement dans des conditions météorologiques plus froides, vous allez transpirer plus que ceux qui sont habitués à un climat plus chaud. D’autres facteurs de risque de développer la transpiration excessive comprennent des troubles neurologiques tels que la maladie de Parkinson, certains types de cancers tels que la maladie de Hodgkin, et une grande variété d’infections, y compris le VIH et la tuberculose.

Débarrassez de ce problème si encombrant et gênant de façon naturelle en cliquant ICI.

Comment arrêter la transpiration des aisselles et les odeurs de transpiration

La transpiration des aisselles excessive est un problème qui affecte un grand nombre de personnes aujourd’hui. Avec plus de 3 pour cent de la population touchée, il est facile de voir que c’est un problème qui ne doit pas être ignoré.

Ce problème est également connu comme l’hyperhydrose.

Ceux qui souffrent de cette maladie souvent transpirent excessivement, généralement plus de leurs aisselles. C’est souvent gênant, surtout dans les lieux publics ou lors de rapports sociaux. Les chemises sont souvent trempées de sueur, les odeurs de transpiration sont très fortes, ce qui attire l’attention et provoque le malaise chez la personne touchée par ce trouble. Pas vraiment agréable de vivre avec pareil handicap…

La plupart de ceux qui souffrent de transpiration des aisselles excessive ont probablement essayé presque tout pour y remédier. Bien sûr, il y a des tonnes de produits antiperspirants et de puissants déodorants, mais cela ne fait jamais l’affaire. Ils ne font que masquer les symptômes et prolonger les effets de l’hyperhidrose, notamment sur votre porte-monnaie en contribuant à le vider inutilement.

Sauf à avoir recours à des interventions chirurgicales coûteuses ou des injections de Botox, il peut sembler qu’il n’y a rien que vous puissiez faire. Toutefois, il ne faut pas désespérer car il existe des solutions rapides et efficaces contre l’hyperhidrose et les odeurs de transpiration ; il y a la lumière au bout du tunnel.

Avez-vous déjà entendu parler de traiter ce problème avec des méthodes naturelles et sans effets secondaires néfastes ?

Beaucoup de personnes, qui avaient abandonné tout espoir de voir une réelle solution à ce problème de transpiration excessive des aisselles ou ailleurs ont complètement guéri les problèmes de transpiration excessive.

La chose étrange à ce sujet, c’est que beaucoup de gens n’ont jamais essayé les traitements naturels. Si vous souhaitez de plus amples renseignements sur la façon dont vous pouvez arrêter la transpiration sous les aisselles pour de bon, les méthodes naturelles qui suivent sont vraiment à expérimenter :  STOP transpiration excessive !

Cessez de vous inquiéter et commencez à vivre une vie libérée du stress et de l’excès de sueur avec cette méthode naturelle.

Odeur transpiration : quelques précautions d’usage pour combattre la transpiration excessive des aisselles

Les glandes apocrines se situent à certains endroits du corps, notamment aux aisselles. Elles sont plus volumineuses que les glandes eccrines répandues un peu partout sur le corps.
La transpiration émise par ces glandes tend à avoir une odeur plus forte, car elle contient certaines molécules qui, détruites par les bactéries, produisent l’odeur de transpiration si caractéristique.
C’est la raison pour laquelle il est préférable de se vêtir de vêtements suffisamment amples, de préférence en coton ou en lin, pour éviter une transpiration excessive des aisselles et l’odeur de transpiration associée.

En addition de cela, vous devez pendre la peine de boire beaucoup d’eau, des bains réguliers sont conseillés. Laver votre linge après chaque utilisation est aussi utile pour contrôler vos problèmes de transpiration des aisselles.

Certaines médications ont leurs points positifs et leurs points négatifs.
Il existe certaines médications qui peuvent être utilisées contre la transpiration excessive des aisselles. Néanmoins, elles ne sont pas toujours inoffensives et ne sont pas dénuées aussi d’effets secondaires.

Il a déjà été développé l’importance des aliments. Il s’agit d’un point essentiel à considérer.

Egalement, le talc en poudre est meilleur que tous les anti-transpirants, qui en plus contiennent des produits chimiques. Le talc aide à absorber et à réduire significativement l’excès de transpiration des aisselles ou d’autres endroits du corps et incidemment aussi de diminuer sensiblement l’odeur de transpiration désagréable qui y est associée.

Il est préférable de suivre les bonnes méthodes pour se libérer définitivement de la transpiration des aisselles gênante et excessive, comme ici :

transpiration aisselles

Transpiration aisselles : aliments à éviter pour la transpiration excessive des aisselles

Les aliments peuvent affecter à la fois la quantité de transpiration émise et l’intensité des odeurs associées.

Toute épice par exemple, tout aliment que vous absorbez avec un goût, une saveur prononcés, engendrera par votre corps l’émission d’une odeur similaire. Quand on mange du curry, par exemple, la transpiration des aisselles sera alors notablement plus odorante.

Cependant, les aliments et les odeurs associées auront des effets variables selon les personnes. Mais il n’en demeure pas moins que des aliments engendrent une odeur de transpiration plus prononcée que d’autres. Vous devez rester éloigné(e) de tout aliment qui ne vous convient pas à ce niveau. Et vous savez mieux que quiconque les reconnaître.

En ce qui concerne la quantité de transpiration émise, lorsque le système digestif doit fournir de plus grands efforts, cela devient similaire à du stress. Et ce stress augmente votre production de transpiration, entre autres choses. Pour éviter cela, choisissez des aliments qui conviennent à votre système digestif.

Manger certains aliments et en éviter d’autres contribuent de façon très sensible à réduire votre volume de transpiration.
Nous avons besoin de sucres sans notre alimentation. Mais il existe différents types de sucres. Certains contribuent directement à des problèmes de transpiration en excès.

L’un des principaux coupables est appelé « sirop de maïs à haute teneur en fructose ». Ceci est à éviter à tout prix. cela encombre non seulement votre système digestif, mais aussi favorise la prise de poids et la transpiration excessive des aisselles. Cette substance, présente par exemple en grande quantité dans les sodas mais aussi dans bien d’autres aliments, inhibe aussi la capacité d’absorption du magnésium par le corps, qui est un minéral important pour notamment stopper la transpiration excessive des aisselles.
Lisez donc attentivement la composition de vos aliments industriels et regardez si ce produit est présent ou pas.

En règle générale, lorsque vous lisez la composition, si vous avez besoin d’un dictionnaire ou si ça vous prend plus de trente secondes pour la lire, un conseil, n’achetez pas ce produit…

Ces additifs chimiques ne sont pas appréciés par votre corps. Ils sont redoutables pour contribuer à entretenir une transpiration excessive, entre autres problèmes et dérèglements.

Les fast foods… Je sais, ils sont pratiques, peu chers, c’est bon. Personne n’a dit que vous deviez totalement vous en priver, mais sachez tout de même qu’ils favorisent la transpiration excessive des aisselles (et la transpiration excessive en général). En particulier, la quantité importante de graisses saturées que l’on y trouve.

Attention, encore aux boissons chaudes. Tout ce qui est chaud implique logiquement une augmentation de la transpiration. Et le café contient de la caféine qui stimule votre système sympathique, et donc favorise la transpiration excessive des aisselles (et autres) et la production associée d’odeurs de transpiration.

Pour une méthode complète qui a montré sa valeur quant à ses résultats, consultez dès à présent : comment se débarrasser définitivement et simplement de la transpiration excessive.

Transpiration aisselles : problèmes causés par une transpiration excessive des aisselles

Tout le monde expérimente une transpiration des aisselles, ce qui est un phénomène naturel et normal. Mais la différence entre une transpiration normale et une transpiration excessive des aisselles est énorme. Un problème associé est l’odeur de transpiration désagréable et forte.

Quelqu’un qui souffre de ce problème verra sa transpiration dégouliner littéralement de ses aisselles. L’écoulement sera continu, donnant l’impression fort désagréable de ne jamais pouvoir s’arrêter, quelle que soit la situation dans laquelle on se trouve.

Peu importe que la personne pratique une activité physique intense ou pas, elle ne pourra stopper ce flot continuel de transpiration des aisselles (et autres parties du corps). Un accroissement inconsidéré et injustifié de la transpiration des aisselles peut amener à des situations fort embarrassantes, voire invivables, aux points de vue physique, psychologique et social en particulier.
C’est la raison pour laquelle il ne faut pas attendre et se débarrasser définitivement de ce problème naturellement avec :

odeurs transpiration

Les personnes qui souffrent de transpiration excessive des aisselles, ou même de toute autre zone du corps, deviennent à l’excès conscientes et sensibles de leur état. Elles vivent toute leur vie avec la peur anticipative de redouter que leur débit excessif de transpiration puisse encore devenir pire.
Les relations sociales, les interactions avec les autres personnes deviennent alors très problématiques. Nos sociétés modernes font beaucoup de cas de la propreté personnelle. Quelqu’un qui émet des odeurs de transpiration fortes, désagréables, sera fui, isolé et dénigré. Malheureusement, les autres personnes vont bien souvent négliger de se demander si ceci est dû à des troubles ou à la malpropreté personnelle. De plus, les personnes qui souffrent de ce problème évitent aussi les réunions et les endroits où se trouvent beaucoup de personnes, par honte.

Au lieu d’en parler avec leurs amis et leur famille, ces personnes ont alors tendance à s’isoler, d’être de mauvaise humeur et même d’exprimer des tendances dépressives.

Le stress psychologique que la personne affronte est important. Il peut renforcer le phénomène de transpiration excessive. La personne craint des accès aigus de transpiration inattendus, et la peur et la stress contribuent également beaucoup à déclencher de telles crises.

Le problème des odeurs corporelles causées par une transpiration excessive des aisselles est très ennuyeux. Ca peut être temporairement masqué par les déodorants mais ça ne reste qu’un palliatif.
De plus, la personne peut aussi de concert, avoir à souffrir d’autres problèmes de transpiration que celui des aisselles, par exemple du visage, des mains entre autres, très gênante aussi. Les aisselles sont des endroits relativement peu aérés, comme un espace relativement clos, et une transpiration excessive amène fréquemment à une irritation de la peau et à des irruptions cutanées.

Et ce désordre de transpiration des aisselles et d’odeurs de transpiration n’entraîne pas seulement des problèmes sociaux, mais aussi à des problèmes de santé.

Qu’est-ce qui cause la transpiration excessive sous les aisselles ou ailleurs ?

Vous expérimentez soit une transpiration des aisselles ou d’autres zones du corps, considérée comme normale, soit considérée comme excessive.

Fonction principale de la transpiration

La principale fonction de la transpiration est de permettre de réguler la température du corps. Plus la température du corps est élevée, plus la production de sueur sera nécessaire.

Sans cela, il y aurait danger de chaleur disproportionnée, ce qui engendrerait un risque pour la santé, voire pour la vie, si ce n’était régulé par la transpiration.

Transpiration excessive : autres causes

La transpiration peut aussi être causée par des accès de stress, par l’humiliation, la nervosité et dans toute situation où on se sent mal à l’aise. Même si ces facteurs ne sont pas la cause de la transpiration, ils font de la transpiration, quand ils surviennent, un phénomène très désagréable, voire vécu par la personne comme « déplacé », incongru dans certaines situations.

Transpiration excessive : hyperhydrose

Mais si vous suez excessivement sans pour autant que ce soit requis pour une bonne régulation de la température interne du corps, il s’agit d’un symptôme de ce qui est appelé hyperhydrose.

Une transpiration régulière des aisselles ne doit pas entraîner de l’inquiétude.

Pour les personnes qui souffrent de transpiration excessive des aisselles, zone particulièrement sujette à ce problème, mais aussi d’autres zones du corps, il peut y avoir un problème avec le système nerveux. Cela peut signifier un désordre du système nerveux sympathique. Cela peut aussi indiquer que vous consommez des aliments qui ne conviennent pas. Votre poids peut aussi être inapproprié, la consommation de drogues peut être une cause d’un dérèglement aussi à ce niveau.

Priviligiez en priorité les solutions naturelles efficaces comme celle-ci :

transpiration excessive